Pilat ou Pyla…

Doit-on écrire Pilat ou Pyla???… tout dépend de quoi vous voulez parler!

Régulièrement, lors de mes visites guidées, les gens me posent la question: « pourquoi voit-on différentes écritures pour Pilat-Pyla? » En effet, dans les livres, magazines, guides touristiques et même sur les panneaux routiers, le nom est écrit des 2 manières. Je vais donc ici vous expliquer dans quel cas on écrit Pilat et Pyla… et vous pourrez voir que très souvent des erreurs sont faites!

  • Pilat: selon Jacques Clément (de la Société Historique et Archéologique d’Arcachon et du Pays de Buch) le mot vient du latin pilotare pour désigner 1 obstacle à éviter en navigation, et qui donnera le mot piloter (aujourd’hui utilisé plus en automobile et aviation qu’en navigation comme c’était le cas avant l’apparition de ces « engins »). Par contraction pilotare va finir par donner en vieux français pilar- pila et pilat. En gascon, pilat signifie tas- amoncellement de sable, tout comme un autre mot matoc (qui avait donné son nom à un énorme banc de sable à l’entrée du Bassin d’Arcachon et qui a fini sous l’action des courants et des vents par s’accoler au littoral, venant engraisser la grande dune en pleine formation. Depuis, un autre énorme banc de sable s’est formé… le Banc d’Arguin qui se trouve actuellement juste en face de la Dune).
  • La dune, qui est la plus haute dune de sable en Europe, culminant à ce jour 112m, a commencé à se former environ 3 000 av JC. Au fil du temps et de sa formation,  elle a porté différents noms, comme dune de la Grave, dune du Sabloney…
  • Le nom Pilat, lui était déjà présent sur des cartes anciennes (celui de Masse en 1708 ou de Cassini en 1786), mais ne désignait alors pas la dune. Il est fait mention de « petit bassin du Pilat« , « les balises du Pilat » ou encore de « la grande passe du Pilat » et correspondait à des lieux situés plus au sud que la dune actuelle et qui se trouveraient de nos jours au large de la côte. En effet les dunes, sous l’action des vents, ne cessent de se déplacer vers l’intérieur des terres et le trait de côte recule donc.
  • En 1826, sur la copie de la carte de Beautemps-Beaupré, réalisée par Emile Lapeyre, on voit pour la première fois la mention « cabane des gardes du Pilat » (cabane des douaniers), disparue de nos jours, mais que nous pourrions situer aujourd’hui sur le territoire de Pyla/Mer (dont je parlerai plus loin), entre la cabane des douaniers du Moulleau (qui n’était pas encore un quartier de la ville d’Arcachon qui n’existait pas encore!) et la grande dune.
  • le nom de Dune du Pilat apparait pour la première fois sur la carte d’Etat major de 1899! Mais la population locale l’appellera encore un bon moment la Dune du (ou des) Sabloney(s). Ce n’est que dans les années 1950 qu’elle prend le nom officiel et définitif de Dune du Pilat.

Voici donc pour Pilat… reste à voir pour Pyla:

  • En 1915, Daniel Meller (propriétaire foncier bordelais) acquiert (par échange autorisé par arrêté préfectoral de 1913) 143 hectares de forêt domaniale de La Teste de Buch entre le Moulleau (devenu l’un des quartier de la ville d’Arcachon créee en mai 1857) et la grande dune.
  • Son projet est de créer une nouvelle station balnéaire qui pourrait attirer les riches touristes voulant fuir la foule d’Arcachon. La proximité de la grande Dune (qui porte donc le nom de Pilat sur les cartes officielles, mais que la population locale continue d’appeler de Sabloney), qui attire déjà la curiosité des visiteurs d’Arcachon, lui donne l’idée d’un nom pour sa future ville. Mais il le modifie légèrement à l’écrit, juste assez pour donner une image un peu plus exotique, plus vendeur pour attirer une nouvelle clientèle (déjà du marketing!) et dépose le 2 avril 1917 le cahier des charges de la société civile immobilière de Pyla-sur-Mer.
  • Pour ce projet de nouvelle ville, il s’associe en 1916 avec l’entrepreneur Louis Gaume qui construira une bonne partie des villas dans un style néo-basque. Ensemble ils vont modeler cette nouvelle « ville sous les pins ».
  • Pyla-sur Mer comporte différents quartiers: Bellevue- Pyla centre- Super Pyla I et II- Vieux Pilat- Pilat Plage et la Corniche.

C’est avec le développement de cette « nouvelle ville » Pyla-sur-Mer, que la population locale va petit à petit appeler la Dune « du Pilat », comme cela était écrit sur les cartes marines du Bassin d’Arcachon et qu’elle en prend officiellement le nom en 1950.

On distingue donc la Dune du Pilat de la commune de Pyla-sur-Mer!

Il faut donc écrire PILAT quand on parle de la Dune (et de certains quartiers de Pyla-sur-Mer) et PYLA quand on parle de la commune Pyla-sur-Mer. Mais on constate de nombreuses erreurs un peu partout!!!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>